Bonjour à vous,

J'écris ce message pour vous informer d'une campagne d'observation internationale du Soleil débutant officiellement le 16 octobre de cette année, sur une période de 14 jours à partir de cette date.

Il est question d'étudier la surface du Soleil par divers moyen terrestre en coordination avec la mission spatiale Solar Orbiter. Ce satellite, à cette époque, aura une vision de la face opposée de celle vue depuis la Terre. Solar Orbiter pourra donc donner des alertes sur l'activité en avance de phase par rapport à ce qui sera observé depuis le sol. Les techniques d'observation seront multiples durant cette campagne et impliqueront les plus grands observatoires solaire du monde comme par exemple Inouye (Hawaii) ou Themis (Canaries).

L'apport des amateurs est sollicité pour cette campagne au travers d'une initiative de Miho Janvier, astronome adjointe à l'Institut d'Astrophysique Spatiale (Orsay), et que certains d'entre-vous connaissent déjà. Je suis en contact avec Miho depuis quelque temps sur cette opération - voir la capture d'écran de la visio faite hier 8 septembre pour mieux finaliser le périmètre de la contribution des amateurs.

L'apport des amateurs peut être une pierre fort utile pour cette campagne mondiale. Il s'agit précisément, durant la période, de réaliser des images de la surface solaire dans la raie H-alpha avec un bon contraste. Il sera en particulier étudié la spiralité dans les centres actifs et les protubérances au limbe. Les moyens habituels sont utilisables, bien sûr ceux permettant d'acquérir des images du disque au travers de filtres interférentiels étroits, mais aussi ceux reposant sur un instrument comme Sol'Ex, qui garantit un bon contraste et un niveau de détails satisfaisant.

Les images peuvent être à la fois celles du disque entier, pour l'analyse du contexte, mais aussi des détails obtenus avec des équipements plus résolvants sur le plan angulaire. L'une des clefs des amateurs est le suivi le plus continu possible. Le mois d'octobre n'est pas très favorable côté météo, mais on compte sur la répartition géographique des observateurs en France, mais aussi ailleurs, afin d'avoir la meilleure couverture temporelle possible.

Cette opération est une occasion exceptionnelle de participer à une collaboration pro-am de prestige, peut être une première à ce niveau dans le cadre de l'observation solaire. D'autres campagnes se dérouleront l'année prochaine, mais il faut répondre présent dès celle du mois d'octobre !

Vous avez compris que dans ce cadre il faut un minimum de rigueur pour faciliter le travail des chercheurs. Sachez que la possibilité d'avoir accès à la base MEDOC de l'IAS pour poster les données est étudiée. En cas de difficultés, il faudra trouver des solutions alternatives, dans l'idée de ce qu'a fait Didier Favre (mais le temps va vite filer). Cependant les volumes risquent vraiment d'être très gros côté archivage, attention. Dans tous les cas, il va falloir archiver vos données de manière soignée dans votre propre disque dur pour des analyses ultérieures éventuelles.

Comme le temps est compté, je vous fournis déjà des détails, pour nourrir des échanges, des demandes de précisions, etc.

Les formats d'images JPEG, PNG, TIFF seront acceptés, mais l'idéal est de doubler avec des données dans le format FITS. Le problème du renseignement des données se pose. En FITS la date au minimum et le nom de l'observateur dans l'entête (on détaillera au besoin). Dans un format d'infographie (JPEG, PNG...) c'est plus délicat. Voici ce qui est convenu dans le protocole. Les fichiers images doivent impérativement être nommés de la manière suivante :

_CB_20220910_541 (avec ensuite l'extension .jpeg, .png, ... .fit, . Fits).

Le '_' au début est une bonne habitude prise en spectrographie stellaire. Il indique plusieurs choses, en particulier qu'il s'agit d'une donnée traitée et formatée, bonne pour une exploitation scientifique. Il permet aussi de mieux s'y retrouver dans ces propres archives.

'CB' est un paramètre, a priori sur deux lettres, qui vous identifie en tant qu'observateur (il y aura peut-être une extension pour le mode opératoire). A priori ce sont les initiales de votre nom, mais pas obligatoirement (il faudra éventuellement gérer des conflits).

Vient ensuite la date en TU (obligatoire), dans le format : YYYYMMDD_FFF

Dans l'exemple l'observation a été réalisée le 10.541 octobre 2022 Temps Universel, par CB.

L'autre contrainte va être l'orientation des images. Il est vivement recommandé que l'orientation de l'axe nord-sud soit précisée dans les images, surtout celles où on voit le disque en envier, soit par un petit symbole, un petit planisphère, ... L'axe n'a pas obligation d'être orienté verticalement (nord en haut), mais si vous pouvez le faire, c'est bien. Ici il y a un coup de main à prendre. Certains d'entre vous savent déjà le faire, d'autres non. Je demande à ceux qui savent d'écrire vite leur méthode, par exemple à partir du logiciel WinJupos, et si possible sous la forme une page Web, d'un blog, etc. C'est un grand service rendu et la chose est d'importance, car il faut de l'entraînement en avance de phase (il ne faut pas hésiter à se plier à ce protocole dès à présent pour les observations du moment pour faire des tests et communiquer autour de lui). D'une manière générale tout ne sera pas parfait, pas de soucis, on peut aussi considérer cette opération d'octobre comme un rodage.

D'autres messages suivront bien sûr. Je vous propose déjà de diffuser celui-ci, y compris à l'étranger si vous avez l'occasion.

Tout le monde peu participer à cette opération exceptionnelle, même si votre lunette n'a qu'un diamètre de 50 mm. Je ne sais pas vous, mais moi, je trouve cela génial !

Christian Buil